Recherchez une information

ou par mot clé.



Inf'OGM ACTU n°1, Juillet 2007

Inf'OGM le journal est un bimestriel de 32 pages qui vous informe sur l'actualité des OGM et des semences de façon critique et contextualisée.

Soutenez une information indépendante, abonnez-vous.

FRANCE - Publication du registre des cultures OGM et réactions

Le 4 juillet, le ministère de l’Agriculture a mis en ligne le registre des cultures commerciales GM canton par canton sur le site [http://www.ogm.gouv.fr]. On apprenait ainsi que, pour l’année 2007, ont été déclarés 19 815 ha de cultures GM. Le 10 juillet, le Ministère actualisait ce registre annonçant alors 21 174,05 ha, soit 1358 ha de plus. Selon le service presse du ministère, cette modification est due à un problème de transmission des données par les DDA. “ Ce registre ne devrait plus évoluer ”, (...)

FRANCE - Un "dialogue" national sur les OGM

Le Conseil économique et social (CES), l’Académie des sciences et des technologies et l’Académie des sciences morales et politiques ont annoncé le 27 juin le lancement d’un “ dialogue national ” sur les OGM. La mission de ce groupe serait “de combler le fossé entre le langage des scientifiques et celui des citoyens”. Ainsi, un groupe de travail sera constitué fin 2007 sur les OGM. Pierre JOLY, président du conseil de surveillance de la Fondation pour la recherche médicale, membre de l’Académie nationale (...)

FRANCE - Peupliers GM, agro-énergie, biodiversité : l’Inra s’explique

En septembre 2007, l’Inra a reçu une autorisation (dossier n°07.06.01) pour tester des peupliers GM au taux de lignine modifié pour la production d’agro-énergie. Ce dossier couvre la période 28 juillet 2007 au 21 décembre 2012. L’essai aura lieu à St Cyr en Val (Loiret) sur 1363,5 m2.
Ce nouveau dossier est présenté comme une prolongation de deux dossiers précédents. Cependant, le but de l’expérimentation a sensiblement changé : “ ces différents peupliers transgéniques ont déjà été évalués lors de deux (...)

FRANCE - Des apicultures déboutés en appel

Le 12 juillet, la Cour d’appel d’Agen a statué sur l’appel de l’ordonnance en référé du TGI de Marmande qui avait débouté un couple d’apiculteurs, les époux Coudoin, de leur demande de suspension des semis de maïs MON 810 d’un agriculteur voisin, M. Ménara. En appel, les époux ont “actualisé ” leur demande (M. Ménara avait déjà semé) et ont réclamé la destruction des cultures de maïs MON810 de M. Ménara ou leur castration avant la floraison. La décision de la Cour confirme l’ordonnance de première instance et (...)

FRANCE - Destruction de PGM en Auvergne

Des faucheurs ont détruit deux parcelles de maïs dans la nuit du 29 au 30 juin. L’une d’elles, située sur la commune de Malintrat (63), était un essai de maïs GM conduit par Biogemma, destiné à valider l’efficacité d’un gène issu du sorgho pour conférer au maïs des aptitudes à mieux utiliser l’eau. Sur l’autre parcelle, s’effectuait un essai “ précocité de floraison ” destiné à valider le rôle de gènes du maïs dans le déterminisme de sa floraison. Le fauchage n’a pas été revendiqué. Daniel Chéron, directeur (...)

FRANCE - AG des Faucheurs volontaires

En France, l’Assemblée générale des Faucheurs volontaires s’est tenue, cette année, à Riec sur Belon (Finistère, Bretagne) les 21 et 22 juillet. Plus de cinq cent faucheurs volontaires ont fait le déplacement pour rappeler qu’ils exigent un moratoire immédiat sur les PGM et, ensemble, déterminer leur stratégie. Deux actions ont notamment été programmées : les 4 et 5 août, une action décentralisée de Fauchages type « une personne un épi » et dépôt des épis à la Préfecture et une action nationale les 25 et 26 (...)

FRANCE - Pollinisation volontaire en Ardèche

A l’issue d’une marche de trois jours en Ardèche, organisée pour demander un arrêt des cultures transgéniques, le collectif ardéchois anti-OGM a organisé une opération de "pollinisation volontaire" d’une parcelle de maïs Mon810 destinée à la production de semences. Plus de 500 personnes ont agité des fleurs de plants de maïs issus de "semences paysannes" afin de disséminer le pollen dans l’air. Aucun manifestant n’a pénétré sur la parcelle GM. A la fin de cette opération, une couronne de fleurs symbolisant (...)

UNION EUROPENNE - La procédure d’autorisation des PGM remise en question

Dans une étude très ciblée mais dont les conclusions pourraient s’étendre à toute la gestion des PGM dans l’Union européenne, la DG Agri a voulu évaluer les impacts économiques générés par des restrictions d’importations d’aliments pour animaux contenant des PGM non autorisées dans l’UE. Le constat de base est que certaines PGM destinées à l’alimentation animale sont autorisées et cultivées aux Etats-Unis, en Argentine et au Brésil mais sont interdites dans l’UE du fait de procédures d’autorisation "non (...)

FRANCE - Publication du registre des cultures GM et réactions

Le 4 juillet, le ministère de l’Agriculture a mis en ligne le registre des cultures commerciales GM canton par canton sur le site . On apprenait ainsi que, pour l’année 2007, ont été déclarés 19 815 ha de cultures GM. Le 10 juillet, le Ministère actualisait ce registre annonçant alors 21 174,05 ha, soit 1358 ha de plus. Selon le service presse du ministère, cette modification est due à un problème de transmission des données par les DDA. “ Ce registre ne devrait plus évoluer ”, a précisé le ministère de (...)

UE - Une pomme de terre GM bientôt autorisée

Au Conseil des ministres européens de l’Environnement du 28 juin, trois points relatifs aux OGM étaient inscrits à l’ordre du jour : 1) Une décision sur la participation de l’UE aux négociations sur un régime de responsabilité pour les dommages résultant de mouvements transfrontières d’OVM (Organismes Vivants Modifiés) dans le cadre du protocole de Carthagène. Le Conseil a mandaté à la majorité qualifiée la Commission et les négociations auront lieu du 22 au 26 octobre à Montréal. Il s’agira de la 4ème (...)

CHYPRE – Le "sans OGM" en débat

Réagissant aux déclarations du ministre de l’Agriculture et aux demandes des parlementaires chypriotes, Mariann Fischer Boel, commissaire européenne à l’agriculture et au développement rural, a réaffirmé sa position selon laquelle Chypre peut se déclarer sans OGM sur le fondement d’un accord avec les agriculteurs, mais sans passer par une interdiction législative ou réglementaire.
En outre, le parlement chypriote a voté mi-juin une loi qui prescrit la séparation à l’étalage des produits contenant des (...)

GRECE – Le moratoire renouvelé pour deux ans

Le 26 juin 2007, le ministre de l’Agriculture grec a signé un décret prolongeant de deux ans l’interdiction des variétés de MON810. Parallèlement, il a étendu l’interdiction à trois nouvelles variétés faisant passer le nombre de variétés interdites à 51. Selon Myrto Pispini de Greenpeace Grèce, la Commission européenne n’a pas encore fait savoir au gouvernement grec quelle attitude elle adoptera suite à ce renouvellement. Rappelons que l’interdiction du MON810 en Grèce est fondée sur la clause de sauvegarde (...)

Accord EFSA - FDA sur l’évaluation des risques sanitaires des aliments

L’Agence européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a signé un accord avec l’Agence états-unienne des Aliments et Médicaments (FDA). Ce dernier s’applique aux échanges d’informations confidentielles liées à des produits ou substances dont l’évaluation rentre dans le champ de compétence de ces deux organismes. Les PGM sont concernées par cet accord. La FDA et l’EFSA sont donc autorisées à se communiquer des informations confidentielles tout en s’engageant à ne pas les rendre publiques et à s’informer (...)

UE - L’EFSA considère le maïs Mon863 comme sûr

Saisie par la Commission européenne, l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a rendu son avis le 28 juin 2007 sur l’étude du Pr. Gilles-Éric Séralini, concernant l’analyse des données statistiques de toxicité sur rats du maïs Mon863 fournies par Monsanto. Ces données avaient été rendues publiques suite à une décision de la justice allemande en 2005, et l’équipe du Pr Séralini avait alerté sur les dangers potentiels suggérés par ces données . Selon l’EFSA, cette nouvelle analyse statistique ne (...)

UE - Terminator : le retour ?

Dans le cadre de son sixième Programme Cadre de Recherche & Développement, l’Union européenne finance, sur trois ans, le projet « Transcontainer » qui vise à développer des plantes et des arbres GM biologiquement confinés. Ce programme a débuté en mai 2006. Le confinement biologique des plantes consiste par exemple à les rendre stériles via les technologies appelées GURT, comme Terminator, pour que le pollen ne dissémine pas le caractère transgénique. L’Union européenne considère que les plantes (...)

ALLEMAGNE - Fauchage de PGM

Deux essais de PGM ont été détruits :
d’une part, le 12 juin, un essai d’orge appartenant à l’Université de Giessen qui, dans le cadre d’un programme public de recherche en biosécurité, se proposait d’étudier l’impact de ces PGM sur les champignons bénéfiques (mycorrhiziens). L’une des variétés GM d’orge expérimentées contenait un gène actif de chitinase issue d’un champignon du sol. L’autre variété contenait un gène d’une bactérie du sol qui produit la glucanase avec un double objectif : améliorer ses (...)

GRANDE-BRETAGNE - Des pommes de terre GM arrachées

Le 7 juillet 2007, un essai de pommes de terre transgéniques, réalisé par le National Institute for Agriculture and Botany pour le compte de BASF dans le Cambridgeshire, a été détruit par des militants. Cette action fait suite à une manifestation qui avait eu lieu le 1er juillet, au cours de laquelle les manifestants avaient cherché à atteindre le champ et où deux personnes avaient été arrêtées. Ces pommes de terre avaient été modifiées pour résister à un (...)

IRLANDE - LES MEDECINS INQUIETS

Le Dr. Elizabeth Cullen, secrétaire de l’Association Environnementale Irlandaise des Medecins (Irish Doctors Environmental Association) a critiqué l’évaluation des OGM dans un article publié dans le Irish Medical Journal (IMJ, mai 2007) [1]. Pour elle, les OGM sont très mal évalués, aux Etats-Unis et en Europe où le principe de l’équivalence en substance est utilisé. Elle plaide pour que d’autres études soient menées à long terme. IMJ est publié depuis 1867 par l’organisation médicale irlandaise dont le (...)

La FAO reconnait des risques élevés liés aux flux de transgènes

L’Organisation des Nations unies à l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) s’est interrogée sur les risques liés aux flux de transgènes. Elle a chargé le Pr. Jack Heinemann, du Centre de Recherche Intégrée en Biosécurité de l’Université de Canterbury en Nouvelle-Zélande, d’une étude sur le sujet. Dans un article récemment publié, ce dernier conclut que le flux de transgènes est un évènement à forte probabilité d’occurrence, même si chaque évènement transgénique nécessite d’être analysé au cas par cas du fait des (...)

Campagnes contre les arbres GM et les agro-carburants

« Non au prétexte des agro-carburants pour promouvoir les PGM ! » : c’est en substance le slogan que lancent plusieurs organisations dans le monde : 1 – Un appel international, initié par Econexus, demande que l’Union européenne mette immédiatement fin à toutes les formes d’incitation à la mise en culture sur des grandes surfaces de plantes ou d’arbres destinés à la production d’agro-carburants (allégement fiscal, subvention, aide au développement ou mécanisme lié au quota carbone). Cet appel demande aussi (...)

AFRIQUE AUSTRALE – Contaminations tout azimut

Le Malawi, le Swaziland, le Zimbabwe, la Zambie et la Namibie seraient des lieux de propagation de semences GM, selon une étude effectuée de janvier à décembre 2006 auprès de 229 personnes dont 60 scientifiques de ces différents pays. Cette contamination concernerait les coton, soja, maïs, tabac, pommes de terre, banane, des légumes et des produits alimentaires pour animaux. Rédigé par le Biotechnology Trust (Zimbabwe), en collaboration avec des instituts de recherche des quatre autres pays, le (...)

AFRIQUE du SUD - Une publicité de Monsanto condamnée

L’Advertising Standards Authority (ASA) – bureau de vérification de la publicité – a exigé le 21 juin 2007 que Monsanto retire une publicité qui précisait qu’aucune réaction négative n’a jamais été rapportée concernant l’alimentation issue d’OGM [1]. Cette décision de l’ASA fait suite à une plainte déposé par Mark Wells (du Third World Investment Gateway Trust South Africa) contre une publicité de Monsanto diffusée dans l’édition du 15 février du magazine « You ». Cette publicité était composée d’une photo (...)

CANADA – Du carthame GM en quarantaine dans un port chilien

Près de 200 tonnes de semences de carthame transgénique ont été mises en quarantaine dans un port du Chili. Ce carthame GM produit une hormone de croissance de carpe et a été cultivé sur plus de 120 hectares au Chili. Les graines de carthame devaient être moulues pour être utilisées comme aliment pour crevettes. Cette cargaison devait être chargée sur un bateau pour être envoyée au Canada. Mais le gouvernement fédéral, par la voix de l’Agence Canadienne d’Inspection Sanitaire a refusé d’autoriser cette (...)

CHINE - Des entreprises qui ne respectent pas leur engagement ?

D’après Greenpeace, l’entreprise japonaise Glico et la centrale d’achat allemande Metro vendent des produits alimentaires contenant des PGM sans étiquetage en Chine. Les analyses ont porté sur 21 échantillons prélevés dans des magasins de Pékin, Guangkhou et Shangaï en avril et mai 2007 et ont été effectuées par le laboratoire Hong Kong DNA Chips LTD. Selon Lorena Luo, de Greenpeace Chine, quatre produits de Glico (snacks) et un produit de Metro (biscuits) contenaient un évènement transgénique Bt et un (...)

Syngenta à la conquête du marché chinois

L’entreprise Syngenta a annoncé le 25 juin avoir signé un accord de recherche de cinq ans avec l’Institut de Génétique et de Biologie du Développement (IGDB), l’un des principaux instituts de recherche chinois en biotechnologie. Cette coopération scientifique a pour objectifs d’identifier et développer de nouvelles caractéristiques agronomiques comme la tolérance à la sécheresse chez le maïs, le soja, le blé, les betteraves et la canne à sucre. Ces caractéristiques agronomiques seront développées non (...)

INDE – Enquête sur la toxicité du coton Bt

Après avoir observé, en 2006 et début 2007, que des chèvres et des brebis tombaient malades voire mourraient en pâturant des restes de cultures de coton Bt, le gouvernement d’Andhra Pradesh a conseillé aux agriculteurs de ne plus nourrir leurs animaux de la sorte. Cette décision fait également suite à la confirmation de présence de nitrates, de nitrites et de résidus d’organophosphorés dans les plants de coton Bt par plusieurs laboratoires officiels. Le gouvernement a également réaffirmé que des études (...)