Boutique
Recherche avancée
Information critique & indépendante sur les OGM, les biotechnologies et les semences

Le petit club des pays qui cultivent des plantes transgéniques est sur le point d’accueillir un nouveau membre : le Viêt-nam. Les premières autorisations à la culture de plantes génétiquement modifiées (PGM) ont été délivrées : le 27 août 2014, le ministère vietnamien de l’Environnement autorisait le maïs MON89034 de Dekalb (une filiale de Monsanto) et le 3 novembre 2014, deux autres maïs, GA21(Syngenta) et NK603 (Dekalb), complétaient ce tableau [1]. Trois autres maïs sont en attente d’autorisation pour la mise en culture : TC1507 (Pioneer), Mir162 (Syngenta) et Bt11 (Syngenta). En parallèle de ces autorisations, le ministère a demandé aux entreprises de surveiller et rendre compte des lieux de mise en culture de ces plantes transgéniques (période, lieu et quantité) [2]. Mais à ce stade, on ne sait pas si ces informations seront rendues publiques. Ces autorisations à la culture interviennent après que le ministère de l’Agriculture a autorisé quatre de ces maïs pour l’importation (MON89034, NK603, Bt11 et MIR162) le 11 août 2014. C’est donc une véritable avalanche d’autorisations que ce pays asiatique vient de connaître.

OGM - Fin du débat sur les interdictions nationales

Pauline VERRIERE, 13 janvier 2015

C’est un ancien projet européen, lancé en 2010 par le Commissaire alors chargé de ces questions, John Dalli, qui revient sur le devant de l’actualité européenne. Il s’agit de modifier la directive 2001/18 pour, officiellement, « faciliter » les interdictions nationales de culture de plantes génétiquement modifiées (PGM) et, officieusement, débloquer le dossier au niveau européen. Fin juin 2014, les États membres - réunis au sein du Conseil de l’UE - parviennent à un accord politique. En septembre, le (...)

Attentats : la réaction de membres d’Inf’OGM

, 8 janvier 2015

Un média français a été la cible d’un attentat, le 6 janvier . Des personnes ont été tuées pour ce qu’elles représentaient : la liberté d’expression. Les administrateurs et salariés d’Inf’OGM, en tant que citoyens, mais aussi parce que nous sommes un organe de presse, sont choqués, bouleversés qu’un événement qui nous semblait « impossible » survienne là, à deux pas. Qui d’entre nous pensait que l’année 2015 allait débuter par deux tueries, une course poursuite dans les rues de Paris, puis des actions violentes (...)

 
Le dernier numéro d'Inf'OGM
- La Guerre des semences (infographie)
- OGM : cinq projets européens pour éviter à terme les analyses de toxicologie ?
- OGM en Argentine : l’enfer du décor
- UE : vers une centralisation à Bruxelles des autorisations des OGM ?
 
Le reste de l'actualité

Horreur, amitié, détermination, 8 janvier 2015


ETATS-UNIS – Quatre nouveaux OGM sans aucune évaluation des risques, 8 janvier 2015


OGM en BELGIQUE - Les Faucheurs de pomme de terre ne sont pas des criminels, 5 janvier 2015


GMO authorisation in the EU: The Commission once again attacked for “undue delays”, 15 December 2014


Autorisations d’OGM : la lenteur de la Commission européenne à nouveau dénoncée , 11 décembre 2014


OGM - Légère diminution des surfaces en Europe, 2 décembre 2014


16 ans de contaminations d’OGM : impossible coexistence, 1er décembre 2014


États-Unis - Frites OGM : un plus pour la santé ?, 24 novembre 2014


FRANCE : La mobilisation des Faucheurs s’intensifie, 14 novembre 2014


Hawaï - Moratoire sur les OGM adopté, 7 novembre 2014


Mobilisations européennes contre l’agriculture industrielle , 7 novembre 2014


La recherche publique est-elle pro-OGM ?, 7 novembre 2014


La recherche variétale française : une bonne santé en trompe l’oeil, 7 novembre 2014


Crispr / Cas9 : des nouveaux ciseaux à ADN, 7 novembre 2014


Les OGM au menu des débats internationaux , 7 novembre 2014


Cantine bio et/ou sans OGM : un vrai projet de société, 6 novembre 2014